Pavlova aux fraises et coulis de cerises

Allez, aujourd’hui on commence à réfléchir au repas de la fête des mères et je vous propose une Pavlova aux fraises.

Si vous voulez un ouah, optez pour la Pavlova !!! Car elle en jette ! Imaginez une excellente meringue croustillante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, une chantilly légère, des fruits rouges et encore des fruits rouges le tout nappé d’un coulis que vous allez laisser négligemment couler sur votre dessert…je dis ça, je ne dis rien 😉.

Moi, j’y ai mis des fraises et un coulis de cerises parce que c’est ce que j’avais à la maison, mais vous pouvez opter pour des groseilles, des framboises, des kiwis, prenez les fruits que vous aimez, mais préférez-les plutôt acidulés pour le contraste avec la meringue et la chantilly (évitez la banane par exemple, je sais que ça peut se faire, mais ce n’est pas mon truc, je préfère les desserts qui ont de l’équilibre en fin de repas).

La meringue n’est pas très compliquée à faire mais elle a des principes, la demoiselle, auxquels on ne peut pas déroger, il faut être un peu rigoureux, elle reste cependant un dessert facile.

La recette peut sembler longue, mais c’est dû aux explications que je donne tout au long de la réalisation (oui je sais, les photos, c’est plus parlant ! promis la prochaine fois je le fais 😊)

Ce dessert ne se garde pas, car il détrempe rapidement. Préparez-le le matin par exemple pour le déguster au repas de midi et en ce qui concerne le lendemain, ben je n’en ai jamais fait l’expérience car il n’y en a plus bien avant 😊.

Pour 8 personnes

La meringue
6 blancs d’œufs pour environ 200g
environ 200g de sucre en poudre
environ 200g de sucre glace (je vous expliquerai en cours de recette pourquoi je ne mets pas de grammage précis)
quelques gouttes de citron

La chantilly
370g de crème fleurette entière
250g de mascarpone
80g de sucre glace
1 gousse de vanille

Le coulis de cerise
300g de cerises dénoyautées fraiches ou surgelées
½ verre d’eau
½ jus de citron
environ 30g de sucre en fonction de la sucrosité des fruits

La garniture
750g fraises
quelques feuilles de menthe

La veille :
clarifiez vos œufs, c’est-à-dire séparer les blancs des jaunes et réservez les blancs à température ambiante dans un récipient filmé.
(ne jetez pas vos jaunes, hein ! Il y a plein de bonnes recettes mais ne les gardez pas plus de 24 heures au réfrigérateur)

Le lendemain :

La meringue :
Préchauffez le four à 100°C (th.3-4) en chaleur tournante.
Pesez les blancs d’œufs et pesez la même quantité de sucre en poudre et de sucre glace. Donc si vous avez par exemple 200g de blancs, pesez 200g de sucre en poudre et 200g de sucre glace.
Fouettez les blancs au batteur électrique à pleine puissance jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux. Ajoutez 5-6 gouttes de citron et 2-3 cuillères à soupe de sucre en poudre en pluie. Rajoutez du sucre régulièrement et petit à petit mais attendez toujours qu’il soit complètement incorporé et dissout avant d’en rajouter. Continuez de battre à pleine puissance jusqu’à épuisement du sucre semoule. Maintenant votre meringue doit être alléchante et bien brillante. En soulevant le fouet vous verrez que votre meringue fait comme un bec d’oiseau. Elle est parfaite.
Incorporez le sucre glace délicatement à la maryse.
Tracez sur un papier sulfurisé un cercle de 28cm de ø et retournez ce papier sur la plaque de cuisson pour que les aliments ne soient pas en contact avec l’encre utilisée.
Mettez la meringue dans une poche à douille (sans la douille, faîtes simple !), même avec une grosse cuillère, ça marche.
Dressez votre meringue sur toute l’aire de votre cercle en en mettant plus sur les bords comme un nid et passez dessus une cuillère à soupe pour former des irrégularités tout autour (la forme de nid permettra d’y accueillir le coulis, la chantilly et la garniture).
Enfournez pour 2h30 en ouvrant régulièrement la porte du four quelques secondes pour évacuer l’humidité. La meringue est cuite lorsqu’elle se décolle facilement du papier cuisson.
Eteignez le four et laissez-y la meringue pour qu’elle redescende tranquillement en température.

Le coulis de cerise :
Mettez tous les ingrédients dans une casserole et laissez cuire à feu doux environ 10mn.
Mixez le coulis par à-coups pour garder des petits morceaux comme moi ou complétement avant de le passer au tamis pour qu’il soit bien lisse (c’est juste une question de goût). Réservez.

La chantilly :
Pour qu’une chantilly monte correctement et se tienne bien, il est vivement conseillé de mettre tous vos ingrédients et vos ustensiles au congélateur pendant un quart d’heure.
Versez la crème fleurette, le mascarpone et les graines de gousse de vanille dans votre récipient froid.
Commencez par fouetter au batteur électrique et incorporez en pluie le sucre glace. Continuez à monter votre chantilly jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme. Là aussi vous verrez le fameux bec d’oiseau en soulevant le fouet (n’allez pas trop loin sinon la chantilly risque de tourner en beurre).

Dressage :
Coupez les fraises en tranches. Disposez au centre de la meringue environ 90% du coulis. Recouvrez-le de la crème chantilly vanillée et disposez joliment les fruits dessus.
Versez quelques gouttes du coulis restant un peu partout sur les fruits. Terminez avec quelques feuilles de menthe.

Régalez-vous !

Publié par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s